静中人——米歇尔•马多作品展

静中人——米歇尔•马多作品展
开幕:2011年4月29日 星期五 16:00
展期:4. 29-5.20,2011 免费开放
地址:广州市农林下路5号亿达大厦G层 扉艺廊
Figures du silence——Michel Madore
Opening Ceremony: 4 p.m., Fri., 29th, Apr.
Exhibition Duration: 29, Apr. - 20, May, 2011 Free Admission
Venue:Fei Gallery, G Floor, Estate Plaza, No.5, Nonglin Xia Road, GZ

歇尔•马多
1949年出生于加拿大蒙特利尔市, 1977年开始在法国巴黎生活和工作。自学绘画, 从1988年举办首次个人画展至今, 米歇尔•马多已参加了近两百场个展和联展,这些画展曾在加拿大、中国、法国、卢森堡、比利时、德国、荷兰、匈牙利、葡萄牙、阿尔及尔、波斯尼亚和韩国等地的美术馆、画廊、大教堂、图书馆及艺术中心举办。

主要个展(节选)
2011 中国广州扉艺廊
2010 中国西安美术学院美术馆
中国北京艺术8
法国图尔市圣安教堂
2009 加拿大蒙特利尔市玛丽•俞格文化中心
法国巴黎肖像画廊 Figure Gallery
2008 中国北京798艺术区0工场艺术中心
中国上海雅巢画廊
法国厄镇市(EU)中学教堂
法国圣马洛国际诗人和作家之家
2007 法国鲁昂大教堂
中国广东美术馆
2005 法国梅斯市(Metz)圣•皮埃尔•诺南教堂
法国墨斯大教堂
2004 《言语之路》画展,法国多尔多涅地区圣西佩昂老法院
2003 装饰屏展,法国巴黎智慧圣母院
法国巴黎肖像画廊 Figure Gallery
法国特鲁瓦市圣俞班大教堂
2002 比利时布鲁塞尔市对比画廊 Contrast Gallery
2001 法国梅尔莱班市杰克•佩威尔文化中心
2000 卢森堡的 Konschaush Beim Engel
1999 比利时布鲁塞尔市对比画廊 Contrast Gallery
匈牙利佩兹市Parti画廊
匈牙利塞格德市Szog艺术画廊
比利时布鲁塞尔市比利吉特大教堂(与雕塑家Andre Fournelle)
1998 德国费林堡市法兰西文化学院
加拿大蒙特利尔市魁北克国家图书馆
法国巴黎贵宫画廊 Guigon Gallery
1997 法国南锡里尔本画廊 Lillebonne Gallery
加拿大三河市文化中心
1996 法国洛特省布依斯城堡
法国巴黎魁北克书店
1995 法国巴黎图画廊 Graphes Gallery
1994 法国梅斯市蓝圈画廊 le Cercle Bleu Gallery
1993 法国费卡尔奇尔市ETC画廊
1992 法国巴黎卡洛林•柯尔画廊 Caroline Corre Gallery
1988 法国费卡尔奇尔市ETC画廊
法国巴黎加拿大文化中心

收藏

巴黎地区当代艺术基金
加拿大圣保罗湾艺术中心
加拿大魁北克罗多收藏
中国广东美术馆
Michel Madore

Né à Montréal en 1949. Vit et travaille à Paris depuis 1977.
Michel Madore est autodidacte. Depuis 1988 son travail a été présenté dans près de 200 expositions personnelles et collectives, dans des musées, galeries, cathédrales, bibliothèques et centres culturels au Canada, en Chine, en France, au Luxembourg, en Belgique, en Allemagne, en Hollande, en Hongrie, au Portugal, en Algerie, en Bosnie et en Corée.

Expositions personnelles (sélection)

2011 Galerie Fei, Guangzhou, Chine
2010 Musée de l’Ecole des Beaux-Arts de Xi’an, Xi’an, Chine
Galerie Yishu 8, Beijing, Chine
Chapelle Sainte Anne, Tours, France
2009 Maison de la Culture Marie-Uguay, Montréal, Canada
Galerie Figure, Paris, France
2008 Zero Field Art Center, 798 Art Zone, Beijing, Chine
Galerie Refined Nest, Shanghai, Chine
Chapelle du Collège, EU, France
Maison Internationale des Poètes et des Ecrivains, St-Malo, France
2007 Cathédrale de Rouen, Rouen, France
Musée d’Art de Guangdong, Guangzhou, Chine
2005 Eglise Saint-Pierre aux Nonnains, Metz, France
Cathédrale de Meaux, Meaux, France
2004 Les Chemins de la Parole, Ancienne Justice de Paix, St-Cyprien, France
2003 Retable dans la Chapelle Notre Dame de la Sagesse, Paris, France
Galerie Figure, Paris, France
Basilique Saint-Urbain, Troyes, France
2002 Galerie Contrast, Bruxelles, Belgique
2001 Centre Culturel Jacques Prévert, Mers-les-Bains, France
2000 Konschaush Beim Engel, Luxembourg
1999 Galerie Contrast, Bruxelles, Belgique
Parti Galeria, Pecs, Hongrie
Galerie Szog Art, Szeged, Hongrie
Chapelle des Brigittines, Bruxelles, Belgique, (avec le sculpteur André Fournelle)
1998 Institut Culturel Français, Fribourg, Allemagne
Bibliothèque nationale du Québec, Montréal, Canada
Galerie Guigon, Paris, France
1997 Galerie Lillebonne, Nancy, France
Centre Culturel, Trois-Rivières, Canada
1996 Château Les Bouysses, Mercues, Lot, France
Librairie du Québec, Paris, France
1995 Galerie Graphes, Paris, France
1994 Galerie Le Cercle Bleu, Metz, France
1993 Galerie ETC..., Forcalquier, France
1992 Galerie Caroline Corre, Paris, France
1988 Galerie ETC..., Forcalquier, France
Centre Culturel Canadien, Paris, France

Collections publiques
Frac Ile-de-France, France
Centre d’Art de Baie Saint-Paul, Canada
Collection Loto Québec, Canada
Musée d’Art de Guangdong, Chine


前言
我是通过米歇尔•马多的文字了解他的创作的。
这位身为画家和雕塑家的艺术家给我的印象首先是一位诗人。一个通过他的字词、他的符号、当然还有他的行动与其他灵魂对话的灵魂。
一部有如此精神强度的作品只能冒险投入到最脆弱、最赤裸和最不被善待的部分:脸孔和血肉。一些脸慢慢在纸上浮现,每一张脸都带着各自的姿态以一种奇特的方式出现,犹如裹尸布上的基督。是的,这些脸孔来自远方,很遥远的地方,包括来自痛苦,但不仅仅是这样。
痛苦,生命,新生儿的哭泣,寂静的惊叹,天使的身影或是怪兽的,因时因地的不同,“所有这些脸孔都是我的,是我们的”,他在1997年一件以此命名的作品中直白地写道。
所有这些脸孔都是我的脸孔,接受它们吧,不要有太多惊慌或是距离。接受它们吧,就像马多所做的那样,姿势毫不僵硬,这得益于把它们的存在自然勾勒于纸上的那几笔。
如此敏感地呈现世界和自己的生活是不容易的。这种感性同时也是一种能量和一种重量。马多不描绘身体:太外在、太表面了,他追寻的是血肉,最内在意义上的,这种感性的呈现方式让人感觉到自己的存在,无论于痛苦或是温柔当中。
在2003年的一幅题为《她睡了》的作品中,三个人,其中有一个孩子,看着一个躺着熟睡的女人。
画面是惊人的。因为我们几乎什么都看不到然而一切都在那里。线条悄悄地掠过每一个存在并让它们从内部凸显。没有身体的呈现, 所以……只是一种在场的密度。马多是一个画画的雕塑家,从这里可以感觉出来。
毫不奇怪在2001年第一次旅居中国期间,他就找到了与铸铜工人之间的真正默契。“与这些人,我分享着同样的动作,同样的寂静…… ”。
默契与内在的共鸣。马多在中国寻找,实际上他并不是寻找,而是希望,将这些于我们经常是缺席的人的脆弱呈现。“不要把这世界的噪音和另一个人的出现混为一谈”他在工作室手记中这样写道。
马多在中国展览和汲取灵感 ,然而最后的伦勃朗、最后的毕加索是他旅行的同伴,也许是因为最重要的部分就在这些最后的时刻,当一切都不再坚持而我们仍神秘地坚持着,站立着。

文:佳玥
译:宫林林

Preface

C’est par les textes de Michel Madore que j’ai fait connaissance avec son travail.
Peintre et sculpteur, l’artiste m’est apparu en premier lieu comme poète. Un esprit qui parle à d’autres esprits à travers ses mots, ses signes et bien sûr, un geste.

Une œuvre d’une telle intensité spirituelle ne pouvait se risquer que dans le plus fragile, le plus dépouillé, le plus malmené : le visage et la chair. Des visages apparaissent lentement sur le papier en reprenant chacun à leur compte, et sur un mode singulier, l’apparence d’un christ sur un suaire. Oui, ces visages viennent de loin, de très loin, y compris de la douleur, mais pas seulement.

De la douleur et de la vie, cris de nouveaux nés, silences d’émerveillement, figures d’anges ou de monstres selon l’heure, le lieu, « tous ces visages sont les miens, ils sont les nôtres » a t’il nettement écrit dans une œuvre éponyme de 1997.
Tous ces visages sont les miens, acceptons les, sans trop d’effroi, ni de distance. Acceptons-les comme Madore le fait, dans un geste non crispé, grâce à quelques traits qui marquent naturellement leur présence sur le papier.
Pas facile de se rendre ainsi à fleur de peau du monde et de sa propre vie. Cette sensibilité est en même temps une énergie et un poids. Madore ne peint pas des corps ; trop extérieur, trop apparent, ce qu’il cherche, c’est la chair, au sens le plus intérieur, ce mode de présence sensible qui fait que l’on se sent être, dans la douleur aussi bien que dans la douceur.

Dans une œuvre de 2003 intitulée « elle dort », trois êtres dont un enfant regardent une femme allongée qui dort.
L’effet est stupéfiant. Car on ne voit quasiment rien et pourtant tout y est. Le trait passe discrètement en chacune des présences et les fait exister de l’intérieur. Pas de corps à montrer donc…, juste une densité de présences. Madore est un sculpteur qui dessine et cela se sent.
Pas étonnant qu’il ait trouvé une authentique complicité avec les ouvriers fondeurs de bronze lors de son premier séjour en Chine en 2001. « Avec ces hommes, j’ai partagé les mêmes gestes, les mêmes silences… ».

Complicité et résonnance intérieure, Madore cherche en Chine ce qu’en fait il ne cherche pas mais espère, rendre cette présence fragile des êtres à laquelle nous sommes si souvent absents. « Ne pas confondre le bruit du monde et la présence de l’autre » a t’-il écrit dans ses carnets.

Madore expose et s’inspire en Chine mais le dernier Rembrandt, le dernier Picasso sont ses compagnons de voyage, peut-être parce que l’essentiel se joue en ces instants derniers, quand plus rien ne tient et qu’on se tient encore, mystérieusement, debout.



Christine Cayol

推荐到豆瓣